Comme vous avez pu le remarquer je ne suis plus présent sur les manifestations cyclistes de la région de Montluçon et je profite d'avoir encore la main sur notre ancien blog pour vous livrer quelques explications sur la fin de mes fonctions de dirigeants après une année de réflexion. 

j'ai débuté dans le cyclisme au cours de l'été 1976 avec une première licence au sein du vélo club de Commentry.  Après 1981, je suis resté sans participer à des compétitions à cause de mon travail, puis j'ai aidé en 1986 au lancement du mountain bike dans le Puy de Dôme.  j'ai d'ailleurs été rattaché pendant un temps à l'équipe du Team Mestre d'Issoire avec des champions de l'époque  comme Jean-Luc Bataille, Bruno Charret, Frédéric Torrent, etc..  J'ai aussi  porté les couleurs de Sayat pendant une saison.   Puis les mutations et ma carrière aidant, j'ai lancé des activités de VTT un peu partout où j'ai résidé.   Pour arriver en 2004 à Montluçon et rejoindre le VSM présidé par Bernard Sistou.  C'est d'ailleurs à cette époque qu'un petit gars du nom de Julian Alaphilippe s'est lié d'amitié avec mon fils Florent.  Quand je repense à cette époque, j'ai en tête de superbes souvenirs des premières courses de toute une équipe de joyeux gamins dont une petite minorité a marqué et marque encore le monde du vélo.   en 2006, le VSM a fusionné par le club de Montmarault pour former une belle entente qui a porté haut les couleurs du cyclisme  de la région Auvergne.  Que de beaux souvenirs avec Florian Vachon, et tout un groupe de coureurs de talent qui ont tous fini dans le peloton des professionnels.   En 2008, et pour faire faire à une crise majeure qui secouait le club, je me suis un peu plus rapproché de l'équipe dirigeante, jusqu'à en devenir le secrétaire, puis pendant 2 ans le président.    L'école de cyclisme a pu continuer à former de nombreux jeunes dont plusieurs, avec une classe certaine, font et feront partie des compétiteurs sur qui il faudra compter dans les années à venir.  A condition toutefois que les parents, un peu trop pressés, ne cassent ces talents par des conseils peu éclairés et  des attitudes non adaptées. N'oubliez pas que les enfants s'amusent..    Je garde encore en tête l'attitude de Jo Alaphilippe qui a toujours laissé les choses se faire naturellement pour Julian et Bryan..  Comme il le dit avec humour " je leur ai tout appris "..   il y avait quand même un oncle, fin connaisseur qui a fait le travail.. et quel travail..   rendons à Jules ce qui appartient à César..    Quittant l' ECMM pour Commentry avant de rejoindre les clubs du Cher..  le talent a doucement éclaté pour en arriver là où nous l'avons trouvé en 2016.   

2016 qui sera aussi, pour moi la fin de mon investissement pour la petite reine. 40 ans sur et à côté du vélo.. les noces d'émeraude.. avec des hauts et des bas comme dans tous les couples..   le monde du vélo n'est pas un long fleuve tranquille avec ses coups d'éclat et ses coups bas..     et en matière de coups bas, il me semble bien que mes derniers mois auront été les meilleurs.   J'ai adoré le manque de loyauté de certains, l'incapacité d'autres, le manque d'entrain, la malhonnêteté, les excuses à deux balles, les coups fourrés et  les rumeurs..  Toutes ces petites choses qui ont fait que, blasé et un peu dégoûté,. j'ai décidé d'arrêter. 

je ne regrette en rien mon investissement pour toutes et tous et vais garder un pied dans le monde du sport du côté de Vichy en restant au côté de Gaël Mainard et de l'Ironman  .  je continuerai à suivre les aventures du monde du cyclisme.

Thierry Michaud

Retour à l'accueil